20/04/2006

Les fenouils

Il est un point sur lequel ma femme et moi étions toujours d'accord, concernant l'éducation des enfants : la nourriture. Nous ne tolérions pas le gaspillage et nous avions recours parfois à une certaine contrainte quand la nourriture n'était pas tout à fait à leur goût. Notre aînée, âgée de quatre ans,  n'aimait pas les fenouils et refusait d'en manger. Nous en faisions rarement : raison de plus pour nous montrer intraitable : "Tant que tu n'auras pas mangé tes fenouils, tu ne quitteras pas la table.". Obstinée, elle regardait ses fenouils. Ma femme la laissa à table et commença ses travaux ménagers. Un quart d'heure plus tard, notre fille vint radieuse vers sa maman en lui déclarant avec un grand sourire : "Voilà, j'ai fini" et elle s'empressa d'ajouter ingénuement : "Ne regarde pas à la poubelle"

08:41 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/04/2006

L'amoureux

J'ai une de mes filles qui est mère célibataire. Et elle me montrait les dernières photos qu'elle avait faite avec la petite ; lorsqu'elle arriva à une photo de groupe, sa fille , deux ans et demi pointa son petit doigt sur un des personnages et me dit : "l'amoureux de maman". Ma fille m'avait fort heureusement mis au courant qu'elle venait de rencontrer quelqu'un sinon, elle aurait été vendue par sa fille

08:37 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/04/2006

 

12:27 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/04/2006

mot d'adulte aux enfants et aux adultes qui jouent à l'enfant avec ce sujet

22:18 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/04/2006

les gestes parlent

 

Mes deux aînées étaient de véritables démolisseuses. Elles détruisaient  tous leurs jouets et en particulier les poupées. Elles possédaient une grande caisse dans laquelle elles rangeaient les têtes, les bras, les jambes, les troncs ; mais pas une poupée entière. La deuxième se montrait tout à fait mécontente si elle recevait une poupée. Un jour comme nous trouvions qu’elle avait souvent les jeux d’un garçon manqué, j’ai voulu lui apprendre comment bercer une poupée. Ensuite, je lui mis la poupée dans les bras. Elle la balança deux fois ; puis, elle la jeta sans aucune précaution à deux mètres d’elle sur le sol. A bon entendeur : salut

09:38 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/04/2006

La planche est à l'envers

J’étais il y a bien des années à la Guadeloupe, en vacances chez mes beaux-parents. Je n’ai jamais été un grand bricoleur, contrairement à mon père et à mon beau-père. Mon beau-père était en train d’installer une nouvelle douche. Je lui tenais compagnie, sans pouvoir vraiment lui être d’un grand secours. Nous bavardions de choses et d’autres, ayant une grande complicité avec mon beau-père. Tout à coup, ma deuxième fille, 6 ans, intervint : « Mais, grand-père, tu as mis la planche à l’envers ». Mon beau-père, pris un certain recul et de fait, à notre grand étonnement à tous deux…ma fille avait raison

10:46 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/04/2006

Comment ça s'écrit ?

J’ai un petit fils de neuf qui s’appelle Ménahem, sa tante, ma fille aînée lui demande :

« Comment ça s’écrit ton prénom ? » Sans hésiter il lui répond : « Avec un bic »

 

07:35 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |